J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes

Tous nos livres









17442 BAUDRILLARD (Jean). Le Système des objets.
P., N.R.F., Les Essais, 1968, in-12, br., couv. rempl., 288 p. Edition originale, ex. S.P. (pas de tirage en grand papier).Carte hommage de l’auteur jointe.


80 €


 






1583 BAYSER (Yves de). 12 poèmes pour un secret.
P., G.L.M., 1948, plaq. in-8, br., 37 p., n.c. Edition originale. 1/300 ex. num. sur alfama.


15 €


 






19290 BAZAINE (Jean). Guerres et Evasions. Masques corporatifs. Clarté de Matisse. TROIS TAPUSCRITS. A propos de " Masques corporatifs ". MANUSCRIT AUTOGRAPHE SIGNÉ.
Bel ensemble autour d'un projet de réédition augmentée de son Notes sur la peinture. Les trois textes devant y prendre place. - Guerres et Evasions : tapuscrit de 8 pages avec des corrections et signé par Bazaine, texte paru dans la N.R.F. du 1er avril 1941. - Masques corporatifs : tapuscrit de 5 pages signé par Bazaine. Texte paru dans la N.R.F. du 1er décembre 1941. - Clarté de Matisse : polycopié de 4 pages, avec des ratures. Titre, date (mai 1952) et corrections manuscrites. - " A propos de " Masques corporatifs " : 2 pages manuscrites signées. Ces pages apportant de très intéressantes précisions sur les circonstances de la composition de l'article et de sa publication en 1941. Il dénonçait le projet de l'occupant de créer un " Ordre national des Arts graphiques et plastiques " destiné à réguler des organismes comme " l'Entraide des artistes ". Celui-ci était chargé de distribuer aux artistes leur matériel de travail, " nous avions pris l'habitude d'inscrire tous les hommes en difficulté : il n'y eut jamais tant d'" artistes " à Paris. Les allemands finirent par s'en apercevoir, de là ce projet de corporation. Leur erreur fut d'en offrir à Maurice Denis - très authentique résistant - la présidence. J'étais lié, à l'époque, avec son gendre, le poète Jean Follain, qui me fit part du projet, et, naturellement, de l'intention de son beau-père de refuser cette présidence. Mais il fallait aller vite, pour faire avorter cette tentative au départ (…), et je demandais à Follain de me confier le texte pour prendre le risque de le publier. Je l'envoyais, avec les commentaires qu'on a pu lire, à la N.R.F., où il parut : je n'ai jamais su si Drieu négligea de lire l'article, ou ferma les yeux… " Joint une doucereuse L.S. datée du 6 décembre 1985 des éditions du Seuil annonçant qu'il n'y aura pas de réimpression de Notes sur la peinture. Et une feuille au crayon de papier indiquant l'itinéraire pour se rendre chez Bazaine à Clamart.


250 €


 






21153 BAZIN (Hervé). La Tête contre les murs.
P., Grasset, coll. Les Cahiers Verts, 1949, in-8, br., 403 p. non coupé. Edition originale. 1/32 ex. de tête num. sur Montval satiné. Bel envoi as.s au libraire Max-Philippe Delatte daté du 2 juillet 1949 : “en le remerciant de ses aimables félicitations dont le “prolongement” m’apparait toutefois incertain. Et en lui renouvelant l’expression de mes meilleurs sentiments”. L.A.S. au même destinataire jointe. 1 p. in-4 datée Paris le 29 mars 1949, env. cons. Au sujet de la sortie du livre, d’une vitrine et d’une signature chez le libraire... Prière d’insérer (1 page recto verso) jointe.


850 €


 






9650 BEALU (Marcel). Lettre autographe signée à Madame De Coninck.
Paris, le 7 janvier 1963, 1 p. in-4. Il rédige sa bibliographie pour le Poète d'Aujourd'hui qui lui sera consacré chez Seghers "je dois absolument savoir si notre livre D'où part le regard paraîtra bientôt, pour le mentionner dans cette nomenclature..."


30 €


 






18061 BECKER (Lucien). L.A.S. à Paul ÉLUARD.
2 pages, non datée (1947), format 18,5 × 13,5. Belle lettre. Il remercie Éluard de lui avoir adressé son anthologie (Le Meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi). …et le choix que vous avez opéré des œuvres de nos plus grands poètes m'a paru le plus valable et le plus sûr de tous ceux qui ont été faits à ce jour, dans ce domaine. Il lui envoie un exemplaire d'un manuscrit de poèmes qu'il réserve à ses amis, c'est la meilleure façon pour moi de vous prouver la sincère et profonde admiration que j'ai pour vous, admiration qui date du jour lointain (1930) où Louis Parrot me prêtait Capitale de la douleur. J'avais tous vos livres, malheureusement ils m'ont été volés au cours de l'occupation. J'aimerai beaucoup vous faire parvenir ceux que j'ai pu acheter depuis pour que vous me les dédicaciez ? Est-ce possible ? En tout cas, cela me causerait le plus grand des plaisirs.


200 €


 






10775 BECKER (Lucien). L’Homme quotidien.
Lyon, M. Audin, Imprimeur, 1941, in-8, agrafé, non paginé. Edition originale. Tirage à 200 ex. non num. et hors commerce. Envoi a.s. à Claude Sernet.


50 €


 






9348 BECKER (Lucien). Passager de la terre.
Marseille, Les Cahiers du Sud, 1938, in-8, br., 54 p. Edition originale. 1/250 ex. sur alfa. Envoi a.s. à Yves Breton.


80 €


 






5094 BECKER (Lucien). L’Été sans fin.
S.l., éditions de Chaumeane, 1961, in-12, br., 78 p. Edition originale tirée à petit nombre, ex. du S.P. envoi a.s. à Pierre Klossowski.


120 €


 






22000 BECKETT (Samuel). Nouvelles et textes pour rien.
P., Editions de Minuit, 1958, in-12, broché, 220 p., 6 illustrations d'Arikha. Première édition illustrée, tirée à 2000 exemplaires sur vélin.


50 €


 






21274 BECKETT (Samuel). 6 L.A.S. ou C.A.S. au comédien Georges Adet + 4 L.A.S. ou C.A.S. de Suzanne Beckett au même et à sa femme. Soit un ensemble de 10 lettres sur 12 pages.
6 pages de différents formats, datés de Paris et Ussy sur-Marne, 15 avril 1957 - 19 novembre 1965. Toutes les env. cons. (Sam Beckett) + 6 pages, 4 juin - 22 décembre 1959. Env. cons. (Suzanne) Dechevaux-Dumesnil rencontre Samuel Beckett en 1938 et l'épousera en 1961. Ces 4 courriers sont signés S. et S. Beckett. Belle correspondance toute en sobriété, amicale et affectionnée. Georges Anet jouait Nagg dans Fin de partie dans la mise en scène de Roger Blin. Fin de Partie écrite en français puis traduite en anglais par Beckett (Endgame) est jouée pour la première fois le 1er avril 1957, au Royal Court Theatre de Londres puis au Studio des Champs-Elysées à Paris. 15 avril 1957, env. cons. "Je reçois à l'instant votre lettre. Nous sommes après Londres à la campagne et comptons y rester encore un petit moment. Merci de votre gentille invitation, ce sera pour plus tard avec joie. Nous nous verrons probablement la semaine prochaine. J'ai téléphoné à Madame Adet en arrivant à Paris, mais à une heure sans doute pas assez matinale car ça ne répondait pas. Je vous prie de lui présenter mes hommages. Bien amicalement de nous deux et à bientôt.". 9 mai 1957, env. cons. "Nous quittons Paris demain et ne sommes de retour que vers le milieu de la semaine prochaine. Nous ne pourrons donc, à notre grand regret, avoir le plaisir de diner chez vous lundi prochain. Ce sera si vous voulez bien pour un autre lundi, bientôt j'espère. Félicitations de votre grand succès dans Fin de partie. Tout le monde parle de vous. Bien amicalement de nous deux à madame Adet et à vous-même". 2 avril 1960, env. cons. "Cher ami merci de votre gentille lettre. Je suis très content que cette pièce vous ait plu. A la campagne jusqu'à la fin de la semaine prochaine. Je vous ferai signe à ce moment-là Ce sera bon de vous revoir. Bien amicalement de nous deux." 10 mai 1961, env. cons. "Cher ami j'y pense après votre coup de téléphone, avez-vous besoin d'un coup de main cette fois ? Je n'ose rien faire sans votre accord. Un simple oui sur une carte postale et j'oserai. Amitiés à vous deux de nous deux." 15 mai 1961, env. cons. "Chers amis merci de votre lettre. Je suis heureux de pouvoir vous donner ce petit coup de main. Courage. Amitiés." 19 novembre 1961. "Chers amis merci de tout cœur de votre gentille lettre. Nous vous envoyons nos pensées affectueuses." Les lettres de 1959 de Suzanne Beckett à Mme Adet lui sont adressées tandis que son mari est soigné d'une tuberculose au sanatorium de Bligny. Suzanne Dechevaux-Dumesnil rencontre Samuel Beckett en 1938 et l'épousera en 1961. Les 4 courriers sont signés S. et S. Beckett. 5 juin 1959, env. cons. "Chère madame. J'ai essayé deux ou trois fois de vous téléphoner. Je voulais savoir comment vous alliez. Je suppose que malgré votre courage vous devez vous sentir quelquefois désemparée sans doute. Enfin une bonne partie et sans doute la plus lourde, est passée. On vous envoie ce petit (...) avec ma lettre, bien ridicule, pour que vous vous offriez le cinéma un jour de cafard en pensant que deux de vos amis voudraient faire bien davantage pour vous en ce moment." 10 septembre 1959. Carte à Monsieur Adet Sanatorium de Bligny. "Chers amis. Nous avons été bien contents de voir que l'appareil avait pu surprendre un petit sourire radieux de vous deux. Merci d'avoir pensé à nous envoyer cette gentille photo. (...) bien sûr qu'on s'embrasse, et pourquoi pas ? 2 octobre 1959, env. cons. "Voilà un petit morceau de truc machin chose qui vous apportera les pensées de Roger Blin Jean Marais et nous deux qui avons parlé de vous deux hier au soir autour de quatre verres." 22 décembre 1959, env. cons. "Chers amis. Nous sommes honteux de ne pas vous avoir encore répondu. Il faut que ce soit bientôt la période des vœux pour qu'on prenne la plume alors qu'on ne s'en croyait plus capable et qu'on dise à nos amis que nous espérons que l'année prochaine sera autrement merveilleux que cette année qui ne fut pas brillante mais qui aurait pu être pire. On n'ose pas vous donner un petit rendez-vous à Paris. Nous sommes souvent à Ussy et quand on va à Paris c'est en coup de vent. Mais dès que ce sera possible nous n'y manquerons pas. Passez bien les fêtes, de cœur avec vous." Joint 5 coupures de presse concernant En attendant Godot, Oh les beaux jours, l'exposition Beckett en 1971 à l'université de Reading (Royaume uni), et Beckett est joué aussi en javanais (c'est le titre de l'article).


3500 €


 






19152 BECKETT (Samuel). Lettre signée [à Alain Trutat].
1 page (27 x 21), Paris, 5 mars 1961. Il est question de la pièce radiophonique Cendres. (En février 1959, Beckett envoie cette pièce au département théâtre de la BBC. Elle sera sélectionnée par le jury de la RAI pour le prix Italia). “Je regrette que nous n’ayons pu nous rencontrer ces temps-ci, pour reparler de CENDRES. Mon absence s’est prolongée au-delà de ce que j’avais prévu. Je vous écris aujourd’hui pour vous confirmer, sans plus attendre, ce que je vous avais dit lors de notre dernier entretien, à savoir que je tiens essentiellement à ce que le rôle d’Henry soit joué par Roger Blin. Pour le rôle du professeur de musique, Jean Martin me semble tout indiqué...” “Il paraît que Monsieur Jean Nocher m’a insulté au micro de la RTF. C’est une petite satisfaction”. On joint le double sur papier jaune.


500 €


 






18801 BECKETT (Samuel). 1 L.A.S. et 1 L.S. à Robert Carlier.
2 p. in-8, Paris, 30 novembre — 22 mars 1951. Robert Carlier présenta Beckett, qui cherchait un nouvel éditeur, après l’échec de son roman Murphy publié chez Bordas, à Jérôme Lindon des éditions de Minuit, dont il était très proche… “Si vous n’avez pas encore votre exemplaire de Malone, c’est que depuis 10 jours je pense vous l’apporter et que depuis 10 jours je suis souffrant. Si ça traîne encore je vous l’enverrai, mais je tiens beaucoup à vous le remettre en mains propres avec la poignée de main de l’amitié et de la reconnaissance…” “Je pense que vous aurez reçu votre exemplaire de Molloy. J ’aurais voulu vous l’apporter moi-même et vous remercier encore de vive voix de ce que vous avez fait pour moi, mais j ’ai été trop fatigué pour affronter le trajet à pied”. Il part à la campagne mais se promet à son retour de passer lui serrer la main.


1500 €


 






15563 BECKETT (Samuel). Berceuse. Suivi de Impromptu d’Ohio.
Traduits de l’anglais par l’auteur. P., Editions de Minuit, 1982, in-12, br., 35 p. Edition originale tirée à 99 ex. sur vélin d’Arches et quelques exemplaires marqués H.C. dont celui-ci (seul tirage en grand papier).


200 €


 






8551 BECKETT (Samuel). Pour finir encore et autres foirades.
P., Editions de Minuit, 1976, in-18, br., 53 p., non coupé. Edition originale. 1/92 ex. sur bouffant select, celui-ci H.C. (seul tirage en grand papier) enrichi d'un envoi a.s. de l'auteur page de titre daté de l'année de publication.


1300 €


 






12192 BEDOUIN (Jean-Louis). Vingt ans de surréalisme (1939-1959).
P., Denoël, 1961, in-8, br., couv. rempl. illustrée, 326 p. Edition originale avec un envoi a.s. de l’auteur.


40 €


 






19802 BELLMER (Hans). Lettre autographe signée à Joë BOUSQUET.
4 pages in-8 sur papier ligné. "chez Mr Brun", Revel, [21 juillet 1945], env. cons. "Ce qui est navrant c'est que toutes mes affaires sont maintenant à la merci de ma "femme", qui vole et moucharde tout ce qui est à sa portée. Cette madame "Bellmer" née Sutter - depuis que je suis là - se présente sous les couleurs que je connais maintenant depuis trois ans jusqu'au dégoût. - C'est à désespérer parce que j'aime mes deux petites filles et elles tiennent à moi d'une façon émouvante" (...) Je n'ai, bien sûr, aucune réponse de Ginette. Elle vous écrira certainement. Aurez-vous l'amitié de m'excuser auprès d'elle, - de lui expliquer - en un mot de lui dire que je serais heureux si elle voulait me faire signe - aimablement ? -Qu'il est difficile de vivre !" Il revient à sa femme : "Je paye dur mon aveuglement d'avoir épousé ce grossier gendarme. Et, encore, d'avoir donné la vie, à travers ce flic imbécile et roublard à la fois, à deux pauvres petites filles. Oui, je vais à Toulouse. La fille de Sylvio Trentin et son mari insiste auprès de moi que j'habite chez eux et que je mange avec eux - oui, étant sans le sou - cela m'arrange. Si j'arrive à gagner un peu d'argent à Toulouse je rentre alors à Castres pour essayer de mettre au point tout ce qu'il faut pour l'édition des "Jeux de la Poupée", et de "l'Anatomie". D'ailleurs ; quelle veine : Zervos a lâché les 2 dessins et deux grandes photos !! (à Parisot). C'est que j'avais demandé à Eluard de lui envoyer un mot encourageant ! L'image que j'ai dans la tête, l'image "Ginette", a pris des proportions terribles. Comme si c'était mon salut. Disons en bons pessimistes que j'aurai la belle déception, ce qui d'ailleurs serait tout à fait "en règle", ma manière théorique étant donnée de construire un espoir, une imagination de toutes pièces, comme un imbécile construisant une poupée. A propos "poupée" : ma petite Doriane est folle d'enthousiasme devant les grandes photos de Poupée et tout le reste : Dés son réveil même elle montre les choses en couleurs : poupou - bras - oh - oh - beau - poupou - oh !" Il est ensuite question d'un déménagement de ses affaires à mettre hors de portée du " gendarme ", de démarches concernant sa mère… (" C'est pour moi d'une importance désespérée)… " Il le remercie pour le bien que lui procure de passer chez lui… " Souvent, en plus, vous me faites des cadeaux ! J'en suis terriblement heureux, comme un enfant. Depuis que j'ai quitté ma mère, personne ne me faisait des cadeaux " (…) Ne m'oubliez pas ! Je ne reste pas longtemps à Toulouse. 6 En rentrant je passerai par Revel. 6 Ensuite je travaillerai : Mise au point des " Jeux d. l. Poupée " - Les lettres d'amour pour l' " anatomie " (Si Ginette ne réponds pas, je publierai les " lettres " dans une revue (4 Vents par ex.) pour provoquer des réponses. - Parallèlement je vous demanderai les suites de la " justification de la Sodomie " les textes sur mes dessins, sur la " Poupou " etc. "


2500 €


 






16592 BELLMER (Hans). Mikre Anatomia tou Somatikou Asuneidetou e E Anatomia tes Eikonas.
S.l., Editions Ekloseis Arktos, 1993, in-8, br., couv. rempl., n.c., 124 p. Edition grecque fort soignée de la Petite anatomie de l'inconscient physique ou l'anatomie de l'image, dont la mise en page s’inspire de celle de l’édition française. 10 dessins de Bellmer et 28 reproductions photographiques n&b, format 8,6 x 8,4 de l’atelier de Bellmer, de la poupée, la croix gamahuchée, etc. Pas vraiment commun.


100 €


 






15331 BELLMER (Hans). La chaise Napoléon III.
Eau-forte originale (s.d.), format 24,6 x 20,7 cm sur Fabriano teinté gris, 49 x 37 cm, justifiée et signée par Bellmer, tirage à 100 exemplaires. L’huile sur toile “La chaise Napoléon III” est de 1959 dont la série d’études dessinées serait de 1956 (Dourthe p. 264).


600 €


 






9332 BENDAVID-VAL (Leah). Le National Geographic : les photographies.
Traduit de l’anglais par Ariel Marinie. Genève, Éditions Minerva, 1998, in-4, rel toile éditeur, jaquette illustrée, 336 p. Très nombreuses reproductions photographiques en couleurs.


50 €


 






17907 BENEZET (Mathieu). Détails - apostilles.
Châteauneuf sur Isère, Editions Lambert, 1986, in-8, br., couv. rempl., 48 p. Edition originale. 1/230 ex. num. sur Silverblade mat (seul tirage), orné de bois de Claudine Grégoire.


50 €


 






22006 BENOIT (Pierre André). Le fil et l'aiguille.
Montpellier, Fata Morgana, 1982, in-8, br., couv. rempl., non paginé. Edition originale. 1/300 sur vergé teinté.


8 €


 






22007 BENOIT (Pierre André). L’été venu.
Montpellier, Fata Morgana, 1986, in-8, br., 28 p., couv. rempl., non paginé. Edition originale. 1/290 sur vergé teinté.


8 €


 






19986 BENOIT (Pierre-André). La Page tournée.
Avignon, Les Hommes sans Epaules, 1953, in-8, agrafé, (12 p.). Edition originale. Cahier b de cette collection dirigée par Jean Breton et Hubert Bouzigues, tirage à 111 ex., 1/100 sur papier pauvre.


80 €


 






19984 BENOIT (Pierre-André). DORNY (Bertrand). Les pieds en l’air.
(Alès), P.A.B., 1990, 8 pages en feuilles, sur papier noir. Edition originale. 1/90 exemplaires justifié et signé par l’auteur et l’artiste (seul tirage).


150 €


 

« Précédent  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117  Suivant »
J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes