J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes

Tous nos livres









21453 MAC ORLAN (Pierre). Petit manuel du parfait aventurier.
P., La Sirène, 1920, in-12 étroit, br., 85 p. Edition originale sur alfa. Bel envoi a.s. à Henri Béraud, “en témoignage de profonde sympathie littéraire, ces quelques essais du vieil aventurier mis à nu”. Petits manques au dos.


100 €


 


10222 MAC ORLAN (Pierre). Petit manuel du parfait aventurier.
P., La Sirène, 1920, in-12 étroit, br., 85 p. Edition originale sur alfa. Neuf et non coupé.


100 €


 






24542 MAETERLINCK (Maurice). Serres chaudes.
Frontispice et culs-de-lampe par George Minne. Paris, Léon Vanier, 1889, in-8, demi-maroquin brun à coins, dos à 2 nerfs joliment orné avec un double encadrement, couverture parcheminée et dos conservés, non rogné, tête dorée (reliure signée de Yseux). 97 p. Édition originale de ce beau recueil poétique. Tirage à 155 exemplaires sur Hollande van Gelder, seul tirage. Envoi autographe signé de Maeterlinck dont le nom du destinataire a été très proprement gratté (on peut lire le nom de Jules Destrée). Très bel exemplaire.


2500 €


 






24013 MAETERLINCK (Maurice). Le grand secret.
P., Bibliothèque Charpentier Fasquelle éditeur, 1921, in-8, br., à toutes marges, 252 p. Edition originale. 1/100 ex. num. sur Hollande, seul grand papier avec 30 Japon. De la Bibliothèque du docteur Lucien-Graux avec son ex-libris page de garde.


100 €


 






24254 MAGLOIRE-SAINT-AUDE (Clément). Déchu.
Port-au-Prince, Imprimerie Oedipe, 1956, in-8 agrafé, couverture illustrée, non paginé. Edition originale tirée à très petit nombre de cette belle plaquette, composé à la main, du grand poète haïtien. L’illustration en couverture est de Géo Rempeneau. Envoi autographe signé à Jean Schuster datée de Port-au-Prince le 12 janvier 1957. Rare.


1000 €


 






24706 MAGRE (Maurice) et MAGRE (André). Éveils.
Toulouse, Imprimerie Vialelle et Perry, 1895, in-8, broché, 46 p. Edition originale du premier ouvrage de Maurice Magre. C’est avec son frère André qu’il écrivit ce recueil de poèmes. Non coupé. Rare. Pas dans le catalogue Loize, “Leur premier livre...”


250 €


 






24647 MAGRITTE (René). Écrits complets.
Édition établie et annotée par André Blavier. Paris, Flammarion, 1979, fort in-8, broché, 761 p. Édition originale. 1/15 exemplaires numérotés sur pur fil d'Arches (seul tirage en grand papier). A l'état de neuf et non coupé.


1000 €


 






23865 MAGRITTE (René). ELUARD (Paul). Les Nécessités de la vie et les conséquences des rêves, précédé d’Exemples.
Orné de douze dessins de René MAGRITTE. Note de Jean PAULHAN. Bruxelles - Paris, Les éditions Lumière, 1948, in-8, broché, couverture rempliée, 106 p. 1/500 exemplaires sur vélin pur fil, seul tirage après 12 Madagascar comportant un dessin original. Bel envoi autographe signé de l'auteur : À Max-Pol Fouchet ces poèmes de jeunesse rajeunis par de " belles images ", très affectueusement, Paul Éluard. Bel exemplaire.


1000 €


 






16594 MAGRITTE (René). MESENS (E.L.T.). Jeune fille mangeant un oiseau. Le Double secret. (1927).
2 photographies en tirage d’époque des tableaux de Magritte : Jeune fille mangeant un oiseau (1927), et Le Double secret (1927). Format 16,5 x 23 cm avec au dos de la main de Mesens le titre et les noms des acquéreurs des tableaux, collection van Hecke-Norine et Sam Meyer. E.L.T. Mesens fut le directeur de la galerie de Norine et Paul-Gustave van Hecke “L’Epoque” à Bruxelles. Il organisa la première grande exposition de Magritte en janvier 1928, la préface au catalogue est de Nougé, contresignée par Goemans, Lecomte, Mesens, Scutenaire et Souris. Excellents documents.


800 €


 






22876 MAINDRON (Maurice). Saint-Cendre.
Paris, Éditions de la Revue Blanche, 1898, in-8, broché, à grandes marges, 457 p. Édition originale de ce roman dédiée à José Maria de Hérédia. « C’est un récit d’aventures, conçu et réalisé selon une forme absolument neuve, où les personnages, vivant d’une intense vie intérieure, se meuvent et s’émeuvent en des tableaux héroïques - vastes fresques sur lesquelles s’agite une humanité violente, tourmentée par l’amour et la mort » (note de l’éditeur). 1/25 exemplaires num. sur papier de Hollande (seul tirage en grand papier).


400 €


 






474 MAIZEROY (René). L'Adorée
P., Victor-Havard, 1887, in-8, relié demi maroquin bleu, dos lisse, couv. cons., non rogné (rel. de l'époque), 243 p. Edition originale. L'un des rares ex. non justifié sur papier de Hollande.


50 €


 






23549 MALET (Léo). Poèmes surréalistes (1930-1945) précédé d’un “dossier” Léo Malet.
Lausanne, Alfred Eibel, 1975, in-8, br., couv. rempl., 91 p. Edition originale collective. 1/1000 ex. num. Avec deux dessins de René Magritte.


40 €


 






23214 MALLARME (Stéphane). Un coup de dés jamais n’abolira le hasard. Poème.
P., N.R.F., 1914, grand in-4, reliure bradel de papier marbré, couvertures et dos cons., non rogné (reliure de l’époque), non paginé. Edition originale sur papier vergé. Sans mention. Bel exemplaire dans un très joli cartonnage d'époque comportant l'ex-libris dessiné par Robert Bonfils, délicatement colorié au pochoir, du poète René Chalupt, animateur de la revue Ariane ou Le Pavillon dans un parc.


2500 €


 






23223 MALLARME (Stéphane). Vers et prose. Morceaux choisis.
Portrait-frontispice par James Abbott Mac Neill Whistler. P., Perrin, 1910, in-12, reliure bradel de papier marbré, couvertures et dos cons., non rogné (M. F. Thiébaut relieur), 222 p. Ex-libris du poète René Chalupt. Agréable exemplaire dans un séduisant cartonnage d’époque.


100 €


 


17507 MALLARME (Stéphane). Les dieux antiques.
Nouvelle mythologie illustrée d'après Georges W. Cox et les travaux de la science moderne à l'usage des lycées, pensionnats, écoles et des gens du monde. Avec 260 vignettes. Paris, J. Rothschild éditeur, 1880, in-8, rel. demi-maroquin bleu nuit à coins, 5 nerfs, titre et tête dorés, couv. cons., non rogné (reliure du début XXème non signée attribuable à Yseux), 320 p. Édition originale de la traduction de Mallarmé. Exemplaire enrichi de l'enveloppe d'expédition rédigée de la main de Mallarmé d'une lettre adressée à Paul Verlaine Hôpital Broussais 96 rue Didot (cachet de la poste du 19 octobre 1890) montée sur onglet et du portrait photographique de Mallarmé par Nadar, le célèbre portrait au châle de 1895, en cadrage serré, tirage d'époque, contrecollé, format 14,6 x 11,6 cm. Deux jolis ex-libris anciens page de garde.


2500 €


 






17481 MALLARME (Stéphane). BECKFORD (William). Vathek.
Réimprimé sur l’édition française originale avec une préface par Stéphane MALLARMÉ. P., Adolphe Labitte, 1876, in-8 reliure de l’éditeur plein vélin crème avec un léger rempli, fermé grâce à 4 cordonnets, 40 [6]-40-[3]-193 p. Edition originale de la préface. Tirage unique à 220 ex.numérotés sur Hollande et justifiés par l’éditeur. Celui-ci n° 66 avec un bel ex-libris : Beckles Willson avec la signature de ce dernier sur le faux-titre et la date : Londres 1894. Bel exemplaire.


950 €


 






18228 MALLARME (Stéphane). SLACIK (Anne). Le Nénuphar blanc.
Peintures d'Anne Slacik. P., Ypsilon éditeur, 2011, format 18,5 x 24 cm, en feuilles, 28 p., sous étui de l’éditeur (ateliers Duval). Tirage unique à 33 exemplaires. Le texte est composé au plomb et imprimé sur Vélin d'Arches 160 g. Les peintures d’Anne SLACIK sont exécutées sur Vélin d'Arches 300 g. Chaque exemplaire est numéroté et signé par l'artiste.


800 €


 






18366 MALLARMé (Stéphane). Un coup de dés jamais n’abolira le hasard. Poème.
P., N.R.F., 1914, grand in-4, reliure bradel plein papier crème, titre en long poussé en bleu, couv. et dos cons., non rogné, (reliure de l’époque) non paginé. Edition originale sur papier vergé. Sans mention. Bel exemplaire très plaisamment établi à l’époque de parution.


2300 €


 






21051 MALLARMÉ (Stéphane). Igitur ou la Folie d'Elbehnon.
Avec un portrait gravé sur bois par Georges Aubert d’après le tableau d’Edouard Manet. P., N.R.F., 1925, in-4, br., 81 p. Edition originale. 1/855 ex. num. sur vélin pur fil Lafuma.


60 €


 






22989 MALRAUX (André). LACLOS. MANUSCRIT AUTOGRAPHE SIGNÉ [1939].
27 feuillets in-4 et in-8, numérotés 1 à 22 (dont 2bis, 2ter, 13bis dactylographié, 17bis et 17ter avec deux lignes dactylographiées) montés sur onglets et interfoliés de feuilles de vergé gris. Relié en un volume in-4 (27,2×22,5 cm), demi-maroquin bordeaux à coins, dos à 5 nerfs ornés de caissons à triples encadrements de filets dorés, tête dorée (F. et A. Maylander). MANUSCRIT AUTOGRAPHE DE LA CÉLÈBRE ÉTUDE SUR CHODERLOS DE LACLOS ET LES LIAISONS DANGEREUSES, parue dans le tome II de l'ouvrage collectif " Tableau de la Littérature Française " (N.R.F., 1939). En 1970, Malraux la publiera à nouveau dans " Le Triangle noir " avec deux autres textes, sur Goya et Saint-Just. Elle sera reprise en préface du roman aux éditions du Livre de Poche puis Folio-Gallimard. Le volume s'ouvre par une lettre autographe adressée à son cher Professeur, Henri Mondor (1 page in-12, 7 juin 1945), auquel Malraux offre ce manuscrit. Sur la page de titre autographe qui suit, datée du même jour, dédicacée et signée, l'auteur précise qu'il n'existe pas d'autre manuscrit. Les différences avec le texte définitif sont dues, soit à un montage différent, soit à des corrections sur dactylographie ou épreuves. Bien que de premier jet, ce manuscrit est très proche de la version imprimée. Malraux met en évidence l'originalité et la modernité des Liaisons dangereuses. Il débute par une synthèse du roman : Laclos entre prend de raconter une anecdote de sa jeunesse : une femme abandonnée par son amant décide de faire coucher n'importe qui avec la fiancée de celui-ci, pour qu'il soit trompé avant même son mariage. Il y ajoute l'histoire d'une autre femme qui, séduite et quittée par un complice de la première, meurt de chagrin. Puis il en définit l'essence même : Les Liaisons sont le récit d'une intrigue. (Comme par hasard, ce mot désigne à la fois l'organisation des faits dans un ouvrage de fiction, et un ensemble efficace et orienté de tromperies.) Intriguer tend toujours " à faire croire " quelque chose à quelqu'un ; toute intrigue est une architecture de mensonges; croire à l'intrigue, c'est croire d'abord qu'on peut agir sur les hommes, - par leurs passions, qui sont leurs faiblesses […] Le problème technique du livre est de savoir ce qu'un personnage va faire croire à un autre. D'où une ronde d'ombres Louis XV à la merci des deux meneurs du jeu. Pour Malraux, Laclos renouvelle la notion d'intelligence, idée passionnelle et mythique. Il analyse aussi une autre nouveauté : La passion s'est métamorphosée : elle était fatalité, elle devient désir. Mais, observe-t-il, le premier caractère de ce livre, qui ne parle que de passion, c'est de l'ignorer presque toute. Une seule y paraît: l'amour qu'éprouve Mme de Tourvel […] Les cartes sont simples, dans ce jeu qui n'a que deux couleurs: la vanité, le désir sexuel. Décelant dans les deux protagonistes principaux des Liaisons, la naissance et le prototype de la figure de l'intellectuel, il explique pourquoi ce livre est novateur : Valmont et Mme de Merteuil sont les deux premiers personnages de la fiction qui agissent en fonction d'une idéologie. Par leurs deux personnages significatifs, les Liaisons sont une école de volonté. Et ce n'est pas un de leurs moindres moyens d'action que leur mélange permanent de volonté et de sexualité […] Tout le livre est une érotisation de la volonté. Lorsque son livre n'était déjà plus qu'un chef-d'œuvre mineur et presque clandestin, c'est à Tilly que Laclos disait: "J'ai voulu faire un ouvrage qui retentît encore sur la terre quand j'y aurai passé". Comme il est rare qu'un écrivain se croie assuré des siècles par son seul talent, il semble que Laclos ait attendu sa postérité d'une dénonciation de son temps. Je crains (et les mémoires du temps semblent nous le montrer de plus en plus) que les mœurs des Liaisons n'aient eu dans la France de 1780 que l'importance de celles de Montparnasse dans la France de 1939 […] Il conclut: Laclos fut un dénonciateur de rêves. Il révéla ceux de son temps en leur donnant la vie. En les faisant entrer dans le long domaine des rêves de tous, celui où les hommes promis à la mort contemplent avec envie des personnages un instant maîtres de leur destin. Ce manuscrit figurait à l'exposition Malraux, à la Fondation Maeght (13 juillet-30 septembre 1973). Ancienne collection Henri Mondor avec son ex-libris.


10000 €


 






21610 MALRAUX (André). Antimémoires.
P., N.R.F., 1967, in-8, br., 605 p. Edition originale. ex. du S.P. enrichi d’un envoi a.s. à Gaetan Picon.


500 €


 






21334 MALRAUX (André). Les Conquérants.
P., Grasset, Les Cahiers Verts, 1928, in-12, br., 269 p. Edition originale. 1/350 ex. de presse sur alfa satiné, celui-ci enrichi d'un envoi d'André Malraux à Gus Bofa. Menus défauts, dos ridé.


400 €


 






20705 MALRAUX (André). Lazare.
P., N.R.F., 1974, in-12, br., couv. rempl., 253 p. Edition originale. S.P. Envoi a.s. au photographe Roger PARRY “son vieil ami”.


250 €


 






20704 MALRAUX (André). Hôtes de passage (Le Miroir des limbes).
P., N.R.F., 1975, in-8, br., 236 p. Edition originale. S.P. Envoi a.s. au photographe Roger PARRY “avec le fidèle et amical souvenir”.


250 €


 






20071 MALRAUX (André). Royaume-farfelu.
P., N.R.F., 1928, in-4, br., couv. rempl., 89 p. Edition originale. 1/486 ex. num. sur vélin pur fil Lafuma.


180 €


 

« Précédent  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138  Suivant »
J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes