J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes

Tous nos livres









9419 LEFRANCQ (Marcel-G.). Catalogue de l’exposition: “Aux mains de la lumière”.
Charleroi, Musée de la Photographie, 2003, in-4, br., couv. rempl., 167 p. Textes de Marcel et Michel Lefrancq, Xavier Canonne, nombreuses photographies en noir et blanc. Biographie, bibliographie, documents.


60 €


 






22652 LEICK (Joel). L’îlet de l’œil.
Illustrations de Joël Leick. Montpellier, Fata Morgana, 2005, in-8, en feuilles, couv. rempl., 16 p. Edition originale. 1/30 exemplaires sur vélin (seul tirage). Livre peint et photographies.


180 €


 






1375 LEIRIS (Jacques-Eugène). Jadis.
Préface de Michel LEIRIS. P., Fourbis, 1990, in-8, br., n.c., couv. rempl., 115 p. Edition originale. 1/30 ex. num. sur rivoli (seul grand papier).


50 €


 






22531 LEIRIS (Michel). Haut mal.
P. N.R.F., coll. Métamorphoses, 1943, in-8, br., 191 p., non coupé. Edition originale sur papier chataîgnier. Bel exemplaire S.P. (pas de grand papier) enrichi d’un envoi a.s. à la date de la publication à Lucien Sablé. Prière d’insérer joint.


250 €


 






22136 LEIRIS (Michel). Le Ruban au cou d'Olympia.
P., N.R.F., 1981, in-8, br., 288 p. Edition originale. S.P. Bel envoi a.s. : “à Jean Queval grâce à qui “Beowulf” deviendra pour moi plus qu’un beau nom...” Dos lég. défr.


100 €


 






21585 LEIRIS (Michel). Le Point Cardinal.
Fac-similé autographe. P., Kra, Les Cahiers Nouveaux, 1927, petit in-12, br., couv. rempl., 92 p. Edition originale. 1/750 ex. num. sur vélin de Rives.


60 €


 






20893 LEIRIS (Michel). La Néréide de la mer Rouge.
P., Mesures, 15 janvier 1936, in-8 agrafé. Edition originale. Tirage à part de la revue Mesures à 100 exemplaires sur Alfa Navarre (I à L et 1 à 50). Exemplaire n° 36 comportant un extraordinaire envoi a.s. pleine page à Janine et Raymond QUENEAU: “Néréide”, par continuation, égale “ides de mars” ; “mars”, par connexion, égale “avril” (qui est mon mois) ; “avril”, par zodiacification, égale “taureau” (qui est mon signe) ; “taureau”, par rotation (passage à ce qui est le revers de sa médaille), égale “matador”. Il s’agit maintenant, par une opération du “matador”, de retrouver la “néréide”. Mais je m’arrête là, ne pouvant exposer avec la décence voulue ce que le matador fait à la néréide. Très affectueusement Michel”.


2500 €


 






20612 LEIRIS (Michel). L.A.S. à Raymond Queneau.
2 pleines pages à l'encre noire. Revoil Beni-Ounif, 22 février 1940. Ayant fait son service militaire comme chimiste Michel Leiris est affecté, lors de la mobilisation, dans une unité d'artillerie qui part en Algérie, dans le sud saharien, pour expérimenter secrètement des armes nouvelles. Il restera à Revoil Beni-Ounif jusqu'en mars 1940. Très belle lettre, fort détaillée, sur ses conditions de vie et son état d'esprit de circonstance (Leiris ne tient pas son Journal durant cette période). Il est question, entres autres choses, de ses camarades du Musée de l'Homme lesquels auront une fin tragique (Anatole Lewitzky, Deborah Lifchitz) et les lecteurs de La Règle du Jeu pourront trouver dans l'avant-dernier paragraphe de cette lettre (à lire entres les lignes, comme seuls les libraires savent le faire!) une allusion à sa relation avec la belle Khadidja, la jeune prostituée qui deviendra l'héroïne du dernier chapitre de Fourbis : " Vois ! déjà l'ange ". " Cette tendance toute militaire à l'inertie, que tu dois bien connaître, me fait répondre avec environ un mois de retard à tes deux lettres. Je compte sur ta propre condition militaire pour être compris et excusé... Du Sahara, je n'aurai vu que la bordure et, des évènements actuels, qu'un minime à-coté. Moi aussi, il me semble être au dépotoir ou - plus exactement - prisonnier d'un énorme VACUMM CLEA NER, dans lequel j'aurais été absorbé par mégarde avec quelques tonnes de poussière. En fait d'existence de bled, la Mission Dakar-Djibouti était de la petite bière à coté de ce que j'ai connu depuis que je suis ici. Il me semble que j'accomplis en ce moment mon premier véritable voyage et que rien, pour les amateurs d'exotisme, ne se peut comparer au seul passage de la vie civile à la vie militaire " (...) " Des nouvelles de Paris, j'en ai eu régulièrement par Zette et, de temps à autre, par notre Marcel Moré. Je n'en augure rien de bon et me prépare courageusement à subir le choc du retour. Je suis très heureux d'apprendre que tu es entré en contact avec Lewitzky, type de valeur à tous points de vue et camarade tout à fait agréable. J'apprends - par une lettre reçue aujourd'hui de Deborah Lifchitz - qu'il a obtenu de son chef de corps l'autorisation de faire des conférences sur l'ethnologie. Te dirais-je qu'en ce qui me concerne les gens ont ouvert de grands yeux et ont eu l'air de se demander si je ne me foutais pas d'eux quand j'ai décliné ma qualité d'ethnologue ? " Ça ne doit pas vous rapporter beaucoup, votre métier ! " m'a dit le robuste polytechnicien qu'est l'un d'entre eux. A quoi j'ai répondu que cela rapportait, du moins, l'intérêt qu'on pouvait y porter ". Il s'est attaché parmi les sous-offs ou " humbles non gradés " quelques types sympathiques, consciencieux dans les tâches qui leur étaient confiés : " on peut comprendre que certains aient grand espoir de " rénover ". Le Malheur est que ces types là ont bien l'air d'être une infime minorité et que ce sont souvent les plus pétris de préjugés. Leur force repose justement, en grande partie, sur les dits préjugés... Je ne me sens pour ma part, quant à moi, pas très d'attaque pour rénover. Au fond, je ne suis guère sorti de ma position d'observateur, ou mieux, peut-être : de touriste, voire même de flâneur. Ce qui me séduit toujours, c'est un contact (pour parler le jargon socio-sacrologique : une communion) - fût-ce d'un instant - avec quelqu'un, - le sentiment qu'il peut exister entre nous quelques affinités. De cela, je n'aspire pas à me " dégager ", bien que je me méfie de plus en plus du pouvoir d'attraction qu'ont sur moi certains éléments de pur pittoresque... " " J'espère que, bientôt, nous nous rencontrerons à Paris, et que nous pourrrons parler longuement de tout cela... "


4000 €


 






20606 LEIRIS (Michel). Carte autographe signée à Raymond Queneau.
1 page sur carte avec une vue de la plage de La Croix-Valmer (Var), 16 septembre (1937). Amusante “carte de vacances” : “Chers amis, y ai déjà cru me noyer (et, en conséquence, désappris à nager), pensé me fracasser la tête en escaladant des rochers, attrapé au pied gauche des ampoules presque aussi belles que celles de la “buena tirada”. Vous voyez donc que tout est pour le mieux! (...) “(Zette ne veut rien ajouter à ma carte - qu’elle trouve idiote - mais elle vous envoie son affection).”


650 €


 






18703 LEIRIS (Michel). Bagatelles végétales.
P., Jean Aubier, 1956, in-8 carré, br., couv. rempliée, 34 p., non coupé. Edition originale. 1/267 ex. num. sur vélin du Marais, sous une couverture spécialement dessinée par Joan MIRO. Etat de neuf.


180 €


 






11383 LEIRIS (Michel). Note sur l'usage de chromolithographies catholiques par les vodouisants d'Haïti.
Dakar, l'Institut Français d'Afrique Noire, 1953, in-4, agrafé, (11 pages). Edition originale. Tiré à part des Mémoires de l'Institut Français d'Afrique Noire, n° 27 - Les afro-américains.


100 €


 






11384 LEIRIS (Michel). De La Littérature considérée comme une tauromachie.
In Les Temps Modernes, n° 8, 1er mai 1946, in-8, br. Pré-originale du texte de Michel Leiris. Également Sartre “Fragment d'un portrait de Baudelaire”, Frénaud “La noce noire”.


15 €


 


5187 LEIRIS (Michel). Jeurre.
P. Bulletin du Bibliophile, 1974, plaquette in-8, br., 8 p. Edition originale. Tiré-à-part sous couvertures imprimées de cet extrait de Frèle bruit, dernier volet à paraître de la Règle du Jeu, à 40 exemplaires seulement tous numérotés. Celui-ci est enrichi d'un bel envoi a.s.: "Que Pierre LEYRIS veuille bien accepter cet écrit peu blakien, mais je le lui envoie en toute amitié!"


250 €


 






453 LEIRIS (Michel). Doba Zrelosti (L'Age d'homme).
Beograd, Nolit, coll. Metamorfoze, 1963, in-12, relié éd. en toile grège, couv. ill., 204 p. Edition originale de cette traduction serbe de l'Age d'homme. Bel envoi a.s.


180 €


 






21966 LELY (Gilbert). La Sylphide ou l'Etoile carnivore.
P., Librairie Le François, 1938, in-8, br., couv. rempl., 45 p. Edition originale. Bien complet du feuillet «Conditions». Bel envoi a.s. à l’encre bleue à Christian Zervos.


150 €


 






21739 LELY (Gilbert). Arden.
P., Librairie du Luxembourg, 1933, in-4, br., couv. rempl., non paginé. Edition originale. 1/235 ex. num. sur vélin. Bel envoi a.s. : “A Henry Charpentier très affectueusement, son étrange ami Lély”. Il fut le dédicataire de la curieuse tragédie de Gilbert Lély mettant en scène Jason et Médée : Ne tue ton père qu’à bon escient.


150 €


 






21740 LELY (Gilbert). Ma civilisation.
Édition corrigée et augmentée. P., (Gilbert Lély), 1954, in-8, br., 75 p. Edition en partie originale, ex. sur alfa-mousse Navarre. L.A.S. jointe accompagnant l’exemplaire à Maurice Nadaud, 1 page in-4 à l’encre bleue, datée du 12 mars (1954). Intéressante lettre entièrement consacrée à son recueil... “Il me serait particulièrement agréable, si cela répondait à vos vues, de lire dans les Lettres Nouvelles quelques lignes de vous concernant ces petits textes, d’où il est possible, je crois, de tirer des conclusions relatives à la poésie contemporaine en général. - Parmi les “Jugements” que contiennent les pp. 3 et 4 de la couverture, je vous signale la belle page qu’Yves Bonnefoy a bien voulu me consacrer. Vous y reconnaitrez son rare talent...”


100 €


 






12923 LELY (Gilbert). Allusions ou poèmes.
Bristol, Douglas Cleverdon, 1927, in-8, br., couv. rempl., 57 p. Edition originale. 1/450 ex. num. sur vélin de Rives enrichi d’un bel envoi a.s.


50 €


 






12776 LELY (Gilbert). La Sylphide ou l'Étoile carnivore.
P., Librairie Le François, 1938, in-8, br., couv. rempl., 45 p. Edition originale. 1/50 ex. réimposé et num. sur vergé vert, seul tirage en grand papier avec 7 japons (lesquels ne sont pas réimposés). Bien complet du feuillet "Conditions". Très bel exemplaire.


400 €


 


8215 LELY (Gilbert). Ne tue ton père qu’à bon escient.
TAPUSCRIT COMPLET avec corrections et ajouts autographes. 25 feuillets 29 x 22 cm. Sous chemise cartonnée rose avec deux attaches métalliques dans l'épaisseur du volume et l'inscription à l'encre de la main de l'auteur : Gilbert Lely 1bis rue Lacépède Paris. Également signé au dernier feuillet et daté août-septembre 1927. Cette version dactylographiée offre des variantes par rapport à celles qui sont imprimées, notamment en ce qui concerne la disposition du texte.


1500 €


 


8049 LELY (Gilbert). La Folie Tristan. Poème anglonormand du XIIe siècle traduit librement dans son mètre original.
P., Editions d’Histoire et d’Art, Librairie Plon, collection Jacques Haumont, 1954, in8, br., n.c., 49 p. Edition originale DE LA TRAD. Envoi a.s. “A André Berry dont j’attends avec impatience l’adaptation de Flamenca bien cordialement”.


150 €


 


5726 LELY (Gilbert). Kidama Vivila. Poésies sotadiques.
Sept dessins de Julio POMAR. P., Éditions de la Différence, Le Rendez-vous des Parallèles, 1977, in-8, br., couv. rempl., 44 p. Edition originale. Bel envoi a.s. à Sarane Alexandrian.


80 €


 


4974 LELY (Gilbert). Arden.
P., Librairie du Luxembourg, 1933, in-4, br., couv. rempl., (18 p.). Edition originale tirée à 285 ex. 1/235 ex. num. sur vélin. Enrichi d’un envoi a.s. à Maurice SACHS (et d’une enveloppe adressée au même 5 rue Sébastien Bottin à la NRF). Intéressante provenance, Maurice Sachs fut un ami de Lely vers le milieu des années 20.


500 €


 


4964 LELY (Gilbert). Ne tue ton père qu’à bon escient.
Précédé d’une Lettre d’ André Suarès. P., La Centaine, 1932, in-8, br., couv. rempl., 29 p. Edition originale. 1/200 ex. num. sur vergé de Rives. Envoi a.s. à Georges Pioch. Bel exemplaire, non coupé.


200 €


 


4961 LELY (Gilbert). Ne tue ton père qu’à bon escient, tragédie.
Précédé d’une Lettre d’ André Suarès. P., La Centaine, Jacques Bernard éditeur, 1932, in-8, br., couvertures rempliées., 29 p. Edition originale. 1/200 ex. num. sur vergé de Rives, seul tirage avec 4 japon ancien. Bel envoi a.s. à Georges HUGNET « ce livre qui n’a que le mérite d’impliquer mon admiration pour les élizabéthains ».


450 €


 

« Précédent  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119  Suivant »
J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes