J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes

Tous nos livres









22670 BATAILLE (Georges). Lascaux ou la naissance de l’art.
Genève, Skira, Les Grands Siècles de la Peinture, 1955, in-4, relié toile éditeur, jaquette illustrée, 149 p. Edition originale. 68 reproductions en couleurs.


50 €


 






22553 BATAILLE (Georges). La scissiparité.
Dessins de Jean-Gilles Badaire. Montpellier, Fata Morgana, 2013, in-8, en feuilles, sous couvertures rempliéés. Edition originale. 1/13 exemplaires sur papier pur fil accompagnés d’un dessin original de Jean-Gilles Badaire.


120 €


 






22557 BATAILLE (Georges). Le souverain.
Dessins de Vladimir Velickovic. Montpellier, Fata Morgana, 2010, in-8, br., sous couvertures rempliéés, 88 p. Edition originale. 1/20 exemplaires de tête num. sur vélin Madame Edwarda


60 €


 






22598 BATAILLE (Georges). Le Bleu du ciel.
P., Pauvert, 1957, in-12, br., 215 p. Edition originale. 1/3000 ex. num. sur Alfama (pas de grand papier). Envoi autographe signé à Guy Dupré. Joint le fascicule de 8 pages (avec deux photos) édité par les éditions de Minuit, Pauvert et Gallimard à l’occasion de la publication simultanée de trois ouvrages de Bataille: La Littérature et le mal, L’Erotisme et Le Bleu du ciel. Belle provenance. L’auteur des “Fiancés sont froides” a laissé quelques notes intéressantes sur la page de faux-titre.


850 €


 






22428 BATAILLE (Georges). L'Erotisme.
P., éditions de Minuit, 1957, in-8, br., 306 p. Edition originale. 1/35 ex. num. sur vélin pur fil (seul tirage en grand papier). Dos très légèrement passé.


2000 €


 






22412 BATAILLE (Georges). L'Expérience intérieure.
Paris, N.R.F., Les Essais, 1943, in-12, broché, 248 p. Édition originale. 1/10 ex. d’auteur num. sur vergé d’Arches Navarre (seul tirage sur grand papier avec 13 alfa bouffant). Très bel exemplaire.


6500 €


 






22270 BATAILLE (Georges). L’être indifférencié n’est rien.
Montpellier, Fata Morgana, 2013, in-8, en feuilles, sous couvertures rempliéés. Tirage unique à 24 exemplaires num. sur vélin pur fil d’Arches, comportant chacun deux fusains originaux de Damien DAUFRESNE. Signature de l’artiste au colophon.


450 €


 






22269 BATAILLE (Georges). Le Mort.
Montpellier, Fata Morgana, 2012, in-4, en feuilles, sous portefeuilles à rabats et étui toilé. Reproduction en fac-similé du tapuscrit corrigé du Mort offrant des variantes par rapport à la version des Oeuvres complètes. Tirage unique à 30 exemplaires comportant chacun trois peintures originales de Jean-Gilles BADAIRE. Signature de l’artiste au colophon. Belle réalisation.


480 €


 






21621 BATAILLE (Georges). Procès de Gilles de Rais.
Documents précédés d’une introduction par Georges Bataille. Le plumitif latin du procès d’église a été traduit par Pierre Klossowski. P., Le Club Français du Livre, Essais, 1959, in-8, rel. toile, 364 p. édition originale num. (pas de grand papier). Envoi a.s. à Gaetan Picon.


750 €


 






21620 BATAILLE (Georges). Le Bleu du ciel.
P., Pauvert, 1957, in-12, br., 215 p. Edition originale. 1/3000 ex. num. sur Alfama (pas de grand papier). Envoi autographe signé à Gaetan Picon.


1000 €


 






20971 BATAILLE (Georges). L'Abbé C.
P., Éditions de Minuit, 1950, in-12, br., 225 p. Edition originale. 1/30 ex. num. sur vélin du Ghaldwill, tirage de tête avec 3 Madagascar.


1500 €


 






20940 BATAILLE (Georges). L'Expérience intérieure.
Paris, N.R.F., Les Essais, 1943, in-12, broché, 248 p. Édition originale. 1/13 ex. num. sur alfa bouffant Navarre (seul tirage sur grand papier avec 10 H.C.). Etat de neuf, et non coupé.


4500 €


 






20965 BATAILLE (Georges). L'Erotisme.
P., éditions de Minuit, 1957, in-8, br., 306 p. Edition originale. 1/35 ex. num. sur vélin pur fil (seul tirage en grand papier). Très bel exemplaire.


3500 €


 






20974 BATAILLE (Georges). La Littérature et le mal.
Paris, N.R.F., 1957, in-12, broché, 231 pages. Édition originale. 1/25 ex. num. sur vélin pur fil Lafuma, seul tirage en grand papier.


2500 €


 






19941 BATAILLE (Georges). 4 lettres autographes signées à sa cousine Marie-Louise.
Sans lieu ni date [Madrid ou Séville, février - mai 1922], 26 p. in-8 ou in-4 à l'encre noire ou bleue. Importante correspondance de Bataille avec sa cousine Marie-Louise qui sera jusqu'en 1924-1925 sa plus proche confidente. Sorti second de l'École des Chartres en février 1922, Bataille part pour un séjour en Espagne, à l'École des Hautes Études Hispaniques (l'actuelle Casa de Velázquez) en mission scientifique (l'étude des manuscrits français du Moyen-Âge conservés dans les bibliothèques d'Espagne). Les trois premières de ces lettres ont servi à Michel Surya pour l'établissement de sa biographie de Bataille (La mort à l'œuvre, Gallimard, 1992). La dernière est complètement inédite. Écrite de Séville, très certainement en état d'ivresse, elle n'est pas sans faire songer dans son contenu à certains épisodes d'Histoire de l'œil, le plus fameux des textes érotiques que Bataille écrira quelques années plus tard, texte autobiographique, ne l'oublions pas, ou plutôt en partie imaginaire. ? Ma chère Marie-Louise, il est à présent certain que je suis à Madrid et non comme tu pourrais le penser ou dans l'enthousiasme ou dans la désolation mais dans cet état mixte qui est caractérisé par le fait qu'il ne comporte ni enthousiasme ni désolation… Ma mission scientifique est en bonne voie parce que, merveille, je découvre une science nouvelle et véritable ce qui est digne de réjouissances, digne de félicitations. La plupart des pauvres gens rêvent d'une façon dépourvue du caractère scientifique et de la méthode, ce qui est à proprement parler une calamité générale. Il y a des méthodes pour aspirer la fumée du tabac et de l'opium pour humer la saveur des vieux vins et des cafés étranges et il n'y en avait pas pour s'imprégner profondément d'une rêverie. Il n'y en avait pas pour imaginer des baisers brûlants ou des crépuscules parfumés tout en regardant des figures pas plus expressives qu'un pot allemand de bière ou une cravate à dix-neuf sous. C'est pourquoi j 'invente patiemment une méthode à me faire rêver dans les plus humbles circonstances… ? Ma bien chère Marie-Louise (…) En effet j 'ai passé ces jours ci les plus mauvais que j 'ai encore eu en Espagne (…) Il ne faut pas trop m'en vouloir d'avoir eu contre toi une irritation très passagère. Je ne veux pas t'en reparler. Je suis seulement obligé de te rappeler qu'en particulier le 23 août 1920 j 'étais on ne peut plus, préoccupé d'aller en Orient, qu'à cette époque le goût des voyages était si déterminé en moi que je sollicitai un mois plus tard un poste de professeur en Amérique… Ta dernière lettre a été pour moi une grande consolation. Je souffrais beaucoup de ce qui était arrivé entre nous. J 'ai été en particulier fort heureux de lire que tu avais enfin un peu d'amitié pour mademoiselle Renié (…) elle est la Béatrice des choses de la terre, des voyages à travers de très véridiques pays, qui tous donnent à son imagination une passion amoureuse très émouvante. Aussi bien je ne veux plus la considérer comme une créature toute réelle (…) Ainsi mademoiselle Renié me donne une intéressante occasion d'analyser ma préoccupation habituelle, et même presque toute mon activité… ? Ma chère Marie-Louise, Tu t'es méprise en croyant que je n'étais que la victime d'un mirage. Étant à Madrid pour faire de l'eau et non pour demeurer à Madrid, je commence à pressentir une Espagne pleine de violence et de somptuosité ce qui est un fort agréable pressentiment… Voici une recette de rêve : 1° prenez une cigarette de moyenne grandeur et de tabac tout à fait blond 2° prenez un visage absolument inexpressif de la nature de celui des personnages dormants. 3° S'enorgueillir Le rêve commence alors comme un ruisseau qui coule dans une nuit de lune. (…) La seule chose qui soit sérieuse dans notre bonne petite existence est de s'agiter. Je serai personnellement heureux lorsque j 'aurai porté cette agitation un peu loin. Le Thibet me semble en être le terme convenable à cause de la difficulté, du froid, de l'altitude et de la polyandrie. Apprends en effet que les belles Tibétaines ont à la fois plusieurs époux. Quelle ne serait pas la gloire du voyageur qui allant vivre dans cet agréable pays en rapporterait des habitudes aussi courtoises… J 'ai commencé à écrire un roman et chose curieuse à peu près dans le style de Marcel Proust. Je ne vois plus bien le moyen d'écrire autrement (…) J 'ai vu une danseuse du pays qui semblait être une panthère d'un corps maigre et petit, nerveux et violent. Un petit animal de cette race me semble propre à mettre le feu dans un lit d'une façon plus ravageante que n'importe quelle autre créature… ? Par procuration à Marie-Louise Bataille Je suis bien là où je suis. Et quand à toutes ces gamines en goguette présente leur mes déclarations les plus tendres et mes baisers les plus rosses. Si l'une d'entre elles veut bien me rejoindre à Séville je l'attends à l'Hôtel du Lion d'Or. Dis-lui qu'elle ne s'ennuiera pas (…) On verra aussi des courses de taureaux, des cuadros flamencos, etc. Elle aurait tort de ne pas venir. Dis-lui que vraiment je suis très ému de ce qu'elle m'écrit (…) qu'elle m'envoie une boucle de ses cheveux et qu'elle me couse un beau pierrot de velours noir avec une collerette et des boutons jaune d'œuf. Je ne te crois pas quand tu me traites de fat car je ne l'ai jamais été ni quand tu prétends que vous étiez toutes grises car je ne t'ai jamais vu boire assez quand je n'étais pas là pour te lever le coude. Il fait un soleil, si tu savais, oh la la quel soleil ! Ça me donne du plaisir comme si je buvais du lait, tout ce qu'il y a de plus éblouissant. Aussi j 'ai un nez d'un rouge étonnant et on dit que c'est parce que je bois trop, et ça n'est pas vrai c'est le soleil. Mais ici tout le monde me calomnie et on m'accuse des pires choses sans qu'aucune [ne] m'ait jamais permis de les réaliser. C'est dégoûtant. Et je me donne un mal. Des surprises party, des soirées en goguette dans la campagne, toutes les visites, toutes les intrigues qu'on peut rêver, mais j 'ai beau m'ingénier, je suis veuf. Aussi elle serait pas mal accueillie celle qui viendrait à l'hôtel du lion d'or, à Séville. J 'embrasse tout le monde très généreusement.


15000 €


 






18946 BATAILLE (Georges). L'Expérience intérieure.
Paris, N.R.F., Les Essais, 1943, in-12, broché, 248 p. Edition originale. Service de presse, enrichi d’un envoi a.s. au philosophe Louis Lavelle. Prière d’insérer joint. Très intéressante provenance.


1500 €


 






18379 BATAILLE (Georges). L'Alleluiah. Catéchisme de Dianus.
P., K éditeur, 1947, in-12, br., couv. rempl., 85 p. 1ère édition non illustrée. 1/800 ex. num. sur bouffant, envoi a.s. : “à Austryn WAINHOUSE que j'aime beaucoup Georges Bataille”. Austryn Wainhouse, écrivain et traducteur américain, lié à Maurice Girodias, a participé à l'aventure des éditions Olympia Press en adoptant divers pseudonymes. Il est également le premier traducteur des 120 Journées de Sodome ainsi que de Georges Bataille (notamment d'Histoire de l'œil : A tale of satisfied desire, sous le nom de Audiart), Pierre Klossowski, Jean Cocteau ou Simone de Beauvoir. Par ailleurs il est également l'auteur d'un ouvrage ébouriffant et inclassable : Hedyphagetica (inédit en français, avis aux éditeurs). Bataille semble avoir entretenu de bons rapports avec son traducteur comme l'atteste une assez importante correspondance, et même la teneur de cette dédicace.


750 €


 






16307 BATAILLE (Georges). L'Archangélique et autres poèmes.
Edition établie par Bernard NOËL. P., Mercure de France, 1967, in-8, br., 189 p. Edition originale collective. 1/50 ex. num. sur vélin d’Arches, seul grand papier.


150 €


 


5115 BATAILLE (Georges). Somme Athéologique I - L'Expérience intérieure. Édition revue et corrigée, suivie de Méthode de méditation et de Post-scriptum 1953. II - Le Coupable.
P., N.R.F., 1954-1961, 2 volumes in-12, brochés, 253 et 233 p., sous chemise et étui plein papier blanc, titre au dos. Edition en partie originale, service de presse, envoi a.s. sur les deux volumes à Pierre et Denise KLOSSOWSKI.


2500 €


 






21532 BATAILLE (Georges). BELLMER (Hans). Madame Edwarda.
Douze cuivres gravés à la pointe et au burin par Hans Bellmer. P., Georges Visat, (1965), in-4, en feuilles, couv. blanches rempliées, 64 p., étui-chemise. Tirage limité à 167 ex. num. sur vélin de Rives (n° 82, seul tirage) illustré de 12 gravures sur cuivre (pointe sèche et burin) de Hans BELLMER dont 11 à pleine page, la dernière à la justification, toutes signées. Exécutées en 1955 pour illustrer l’édition de Madame Edwarda à paraître chez Jean-Jacques Pauvert, ces gravures ont été finalement cédées à Georges Visat dix ans plus tard. Ce dernier publia le texte pour la première fois sous le véritable nom de l’auteur, Bataille étant mort en 1962. Cet ouvrage est le plus réussi de Bellmer, la composition du texte disposé selon une justification étroite, accordée au format des planches, ménage de belles et grandes marges, comme il l’avait souhaité. Oeuvre gravée, 51-56.


7800 €


 






21911 BATAILLE (Georges). MASSON (André). L’Anus solaire.
Paris, Editions de la Galerie Simon, Henry Kahnweiller, 1931, in-4, broché, [24 p.]. Boite toilée bordeaux, dos de maroquin, titre en long. Edition originale. Illustrée de 3 pointes-sèches originales hors texte d'André MASSON, tirées en bistre. Tirage limité à 110 ex., celui-ci num. sur vergé d'Arches (n° 38) signé par l'auteur uniquement, comme tous les exemplaires. Voir Saphire, 7. Très bel exemplaire.


4000 €


 






18437 BATTISTINI (Yves). L'Avant-plaisir. POÈME AUTOGRAPHE SIGNÉ
1 page, datée septembre 1946, in-8 sur papier ligné. Je te déchire / Alluvion de l'été / Je hale ta grappe sur les cuisses douces de l'amante / à qui déjà le bol de l'aube a versé sa gerçure de plaisir (…) Le poème est dédié à Noël Arnaud, planteur d'aloès.


150 €


 






1582 BAUDELAIRE (Charles). Juvenilia. Oeuvres posthumes. Reliquiae. I.
Notes de Jacques Crépet. P., Conard, 1939, in-8, br., 608 p.


25 €


 






17442 BAUDRILLARD (Jean). Le Système des objets.
P., N.R.F., Les Essais, 1968, in-12, br., couv. rempl., 288 p. Edition originale, ex. S.P. (pas de tirage en grand papier).Carte hommage de l’auteur jointe.


80 €


 






1583 BAYSER (Yves de). 12 poèmes pour un secret.
P., G.L.M., 1948, plaq. in-8, br., 37 p., n.c. Edition originale. 1/300 ex. num. sur alfama.


15 €


 

« Précédent  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119  Suivant »
J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes