J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes

Tous nos livres









4647 ROSNY Ainé (J.H.). Les Conquérants du feu. L’Enigme de la préhistoire.
P., Éditions des Portiques, 1929, in-12, br., 253 p. Edition originale. 1/30 ex. num. sur alfa. Couv. ill.


180 €


 






20881 ROTHENSTEIN (Julian) BUDASHEVSKAYA (Olga) Schatzkammer Der Revolution Russische KinderBücher von 1929-1935 : bucher aus bewegten Zeiten.
Zürich, Lars Müller Publishers, 2013, in-4, rel. cartonnage illustré, 312 p., illustrations en couleurs. Alexander Deineka, Tatjana Glebowa, Danil Charms, Wladimir Lebedew, EL Lissitzky, Ossip Mandelstam, Samuil Marschak, Wladimir Majakowski. avant-propos par P. Pullman.


35 €


 






20363 ROUAULT (Georges). Carte autographe signée à un “cher docteur”.
2 pages in-8, s.d. (1937). “Je pense à vous bien qu’il me semble pas que je sois pressé, mais un bronchite en voie de guérison m’a forcé à un très lourd retard. Je le déplore je m’en excuse mais vous êtes présent à mon souvenir pictural je désire vous satisfaire autrement qu’avec des excuses - mais j’ai été forcé de remettre à janvier 1938 ce que j’avais promis pour décembre 1937...” A noter qu’un tableau de 1937 s’intitule Christ et Docteur. En 1938 eut lieu à New York au Museum of Modern Art, une exposition de son œuvre gravé.


500 €


 






19929 ROUD (Gustave). Feuillets.
Lausanne, Mermod, 1929, in-12, br., couv. rempl., 56 p. Edition originale. 1/300 ex. num. sur Montval à la main (seul tirage après 10 exemplaires de tête sur Chine). Avec en frontispice un portrait de l'auteur, lithographie originale de René Auberjonois. Ex-dono manuscrit.


300 €


 






17073 ROUD (Gustave). Lettre autographe signée [à Paul Pillet].
2 pages 27 x 17 cm datée 22 déc. 72, orné au verso d’une illustration florale. Inquièt de la convalescence de son ami : “Vous ne pourriez imaginer quels ont été ma joie et mon soulagement quand rentrant l’autre soir de Lausanne, j’ai entendu soudain ma voisine de bus, madame Paul Pillet, m’annoncer que vous alliez le lendemain déjà, quitter La Source et poursuivre à Moudon votre convalescence ! C’est que j’étais sans aucune nouvelle de vous depuis notre dernière rencontre. En vain jour après jour, dès le surlendemain de votre opération, j’avais telephoné à votre résidence moudonnoise... J’aurais dû questionner La Source mais ma sotte peur chronique de “déranger” m’a paralysé. Vous aurez pu croire à quelque indifférence de ma part et j’en suis tout confus, car vous devinez combien au contraire, mes pensées vous suivaient dans cette grave aventure. Ces très bonnes nouvelles tombées des lèvres de Madame Pillet continuent à me réconforter et cela m’enhardira à en prendre d’autres... mais si j’ose dire, à la source même - qui n’est plus la Source !”


300 €


 






16998 ROUD (Gustave). Air de la solitude.
Lausanne, Mermod, 1945, in-8, br., couv. rempliée, 124 p. Edition originale. 1/700 ex. num. sur vergé chiffon.


80 €


 






18960 ROUDAUT (Jean). BETTENCOURT (Pierre). Pierres sur Pierre Porte-lumière.
P., Aréa, 2003, 22 x 22 cm, en feuilles, couv. rempliée, emboitage compartimenté de l’éditeur, 40 p. Edition originale. “Livre- pyramide créé par Pierre Bettencourt en hommage à l’énigmatique inscription de la Pierre de Bologne, contient : une évocation par l’artiste du destin singulier de Gérard de Nerval et une reproduction de son haut-relief Gloria in excelsis de 1954, le texte-commentaire inédit de Jean Roudaut”. Tirage à 120 ex. num. sur vélin d’Arches, celui-ci 1/50 du tirage de tête, signé par Roudaut et Bettencourt à la justification, contenu dans une pyramide d’ardoise 30 x 30 x 30 cm, accompagné d’une tablette d’argile reproduisant l’inscription latine, insérés dans une boîte à fermeture à clip.


1500 €


 






18024 ROUDAUT (Jean). BETTENCOURT (Pierre). Pierres sur Pierre Porte-lumière.
P., Aréa, 2003, 22 x 22 cm, en feuilles, couv. rempliée, emboitage compartimenté de l’éditeur, 40 p. Edition originale. “Livre créé par Pierre Bettencourt en hommage à l’énigmatique inscription de la Pierre de Bologne, contient : une évocation par l’artiste du destin singulier de Gérard de Nerval et une reproduction de son haut-relief Gloria in excelsis de 1954, le texte-commentaire inédit de Jean Roudaut”. Tirage à 120 ex. num. sur vélin d’Arches, celui-ci 1/70 signé par Roudaut et Bettencourt à la justification, accompagné d’une tablette d’argile, sertie dans l’emboitage, reproduisant l’inscription latine. Les 50 premiers exemplaires de ce livre-objet sont contenus dans une pyramide d’ardoise de 30 x 30 x30 cm.


500 €


 






22093 ROUSSEL (Raymond). Locus Solus.
P., Alphonse Lemerre, 1914, in-8, br., couv. rempl., 459 p., à grandes marges. Edition originale. Un des exemplaires sur Japon. Très bel exemplaire. Sous une élégante chemise étui.


2000 €


 






20986 ROUSSEL (Raymond). Chiquenaude.
P., Alphonse Lemerre, 1900, in-12, br., 20 p. Edition originale. Excellent état de cette rare plaquette.


950 €


 






19897 ROUSSEL (Raymond). Impressions d’Afrique.
P., Librairie Alphonse Lemerre, 1910, in-12, relié bradel demi chagrin rouge, n.r., (Thomas Boichot) 455 p. Edition originale rare. Pas de tirage en grand papier. Agréable exemplaire.


400 €


 






16569 ROUSSEL (Raymond). L'Etoile au front.
Paris, Alphonse Lemerre, 1925, in-8, br., à grandes marges, couv. rempl., 312 p. Édition originale. Bien complet du cahier La critique et l'auteur de L'Etoile au front avec un extrait du catalogue de l'éditeur. Un des quelques exemplaires sur Japon enrichi d'un envoi autographe signé daté d'avril 1924 de Raymond Roussel à son neveu, Michel NEY : " à l'auteur des vers sur les mots en ence très tendre souvenir de son oncle et confrère Raymond ". Précieuse dédicace. Michel Ney (1905-1969) était le fils de Germaine, la sœur de Roussel, et de Charles Ney, duc d'Elchingen et prince de la Moskowa. Roussel était lié grâce à elle aux grandes familles de l'Empire: les Ney, les Masséna et les Murat ce dont il était très fier. Pour le numéro de la revue Bizarre entièrement consacré à Roussel en 1964, Michel Ney donnera un entretien recueilli au " Jockey-Club " par Jean Chatard et Robert Momeux où il égraine ses souvenirs sur son oncle pas toujours très exacts mais qui présente Roussel sous un jour intime et attachant. Michel Ney, duc d'Elchingen sera le seul et dernier héritier de Raymond Roussel qui rédigera un testament en sa faveur et cherchera même à l'adopter ! Propriétaire des droits d'auteur de son oncle, il les cèdera à Jean-Jacques Pauvert, évitant ainsi à l'œuvre d'être dispersée. Devant l'insuccès des adaptations théâtrales de ses livres (Impressions d'Afrique et Locus Solus), Roussel décide d'écrire directement pour la scène. L'Étoile au front, pièce en trois actes en prose sera représentée pour la première fois au Vaudeville le 5 mai 1924. Ce sera encore un échec, accompagné de bagarres mais ses partisans seront plus nombreux. C'est lors de l'une des représentations que Desnos lança son mot devenu célèbre : à un des adversaires ayant crié à ceux qui applaudissaient : " Hardi la claque ! " il lui répondit : " Nous sommes la claque et vous êtes la joue ". Michel Ney assista à la pièce ainsi que sa mère, Germaine, et la famille de Roussel. La dédicace sur cet exemplaire fait allusion à un poème que Michel avait fait parvenir à son oncle… (Caradec, p. 94, 272, 349-350).


5000 €


 






9090 ROUSSELOT (Jean). A colorier Cinq poèmes et un conte.
Cinq poèmes et un conte. In-8, broché sur papier rose, non paginé. Poème manuscrit dédié à Yves Demailly. Exemplaire unique entièrement réalisé de la main de Rousselot ornementée de collages de cuir et de papier.


250 €


 






630 ROUSSELOT (Jean). La Mansarde.
S.l., Jeanne Saintier, 1946, in-8, br., 110 p. Edition originale. 1/500 ex. num. sur papier Edita (seul tirage). Bel envoi a.s. à Norge.


30 €


 






5259 ROUVEYRE (André). Repli.
P., N.R.F., 1947, in-12, br., n.c., 185 p. Edition originale. S.P.


25 €


 






21531 ROUX (Dominique de). 17 L.A.S. ou C.A.S. à Jacques Brenner.
20 p. la plupart in-4, certaines à en-tête de L’Herne. Paris, 1960-1966, une env. cons. Intéressante correspondance entre les deux directeurs de revue (Les Cahiers des Saisons pour Brenner), des échanges attentifs de textes ou d’articles. Il est question du cahier Céline en préparation (une lettre donne le détail du sommaire) : “Vous avez raison (je me reporte à notre conversation du Bld St Germain) il faut publier le texte de Gide sur Céline. Pouvez-vous m’envoyer l’adresse de la fille de Gide ?” Le directeur des Cahiers de L ’Herne partage avec Brenner un goût certain pour l’œuvre de Georges Bernanos et pour celle de son fils Michel, qu’il tente de faire connaître : “Vous avez vu. Michel Bernanos est édité, La Grande Bauche est publié au Fleuve Noir. C’est magnifique. Le voilà parti. Libéré ! Je quitte B. Pivot et il me parlait de votre dernier livre (explosif). Pourriez-vous me l’adresser…” On trouve parmi ces lettres le manuscrit d’un article assassin (publié ?) : “L ’insignifiance de Michel de Saint-Pierre commence à devenir encombrante. Nous admettons qu’il n’ait rien à dire, qu’il appelle les photographes à propos d’un rien, qu’il veuille passer pour un oracle d’une façon pittoresque… Mais qu’il ne nous impose pas sur fond Violet le Duc, ses gros sourires, ses mimiques de Chef Scout, de bons copains, etc.” II salue en 1963 la parution de La Fête au village : “Je l’ai terminé d’un seul trait. Dans un sens, il m’a procuré le même plaisir que les Entretiens du professeur Y, livre à mes côtés toujours, en fin de journée littéraire ; quand on a bien entendu et vu certains pédants se donner des airs de prévôts, d’officiers à la mesure de leur insignifiante position. Votre livre rappelle à certains bouffons que la vérité en démocratie, ce n’est ni une comédie, ni un peloton d’exécution”. Mais les choses s’enveniment en 1966, en lien une fois encore avec Céline : “Ce serait bien hâtif de vous traiter de sombre crétin, mais votre petit hameçon sur La Mort de Céline me semble hâtif et mal fondé. On voit que vous ne lisez pas l’allemand. Si Jünger ne souhaite pas qu’on publie son livre, qu’il ne renie pas son passé. Et que ses amis ne l’accablent pas en le justifiant ainsi au détriment de la vérité. Après, on ne peut poétiser la politique. À vous, cher fasciste”.


1500 €


 






21506 ROUX (Dominique de). 15 L.A.S. à Pascal PIA.
20 p. la plupart in-4 à en-tête L ’Herne ou René Julliard, 1962-1971, toutes les enveloppes cons. Une belle et très intéressante correspondance de DDR avec Pia pour qui il éprouve une vive admiration (il le dit lui-même) et dont il recherche la collaboration… 8-10 mars 1962, sur la préparation du prochain Cahier de l’Herne, consacré à CÉLINE… “Après le numéro Georges Bernanos, que je vous envoie, nous consacrons notre prochain Cahier (en septembre) à Louis-Ferdinand Céline. Et je venais vous demandez si vous pourriez y collaborer… Je vous remercie beaucoup de votre lettre et de l’espoir que vous nous laissez de collaborer à ce Cahier. (…) Le sujet que vous proposez est fort beau et je dois vous dire que pour les garçons de la génération (1935) il serait émouvant…” Les courriers suivants rappellent à Pia l’échéance pour rendre son article qui s’intitulera : Le Paris du Docteur Destouches. 10 octobre 1963. “Je rentre de voyage et découvre et lis votre critique sur L ’Harmonika-Zug, par vous si bien senti, développé, critiqué. Je vous remercie, en ces temps de mauvais temps où conformisme et sectarisme ne font plus qu’un”. (…) 26 février 1970. Il lui fait parvenir « le Hindus-Céline ». “HINDUS est un naïf émouvant, pataud mais la correspondance de CÉLINE est splendide, un chef-d’œuvre de rapides pensées, tout ceci cursif, léger, féroce, vrai avec des raccourcis à la Henri IV (ses lettres !) Et personne n’a parlé de Céline épistolier nulle part à la sortie du livre…” 23 avril 1970. Il vient d’achever “pour le lire et le relire, votre admirable édition de LAFORGUE…” Le Caire, 15 novembre 1970. “On a dû vous transmettre le Grand Jeu. (…) Très déçu par Pyramides et Sphinx. Le son et lumière ont remplacé lune et grillons. Et c’est l’Académie Française qui est reine du clair de lampes…” 26 avril 1971. Autour de la polémique liée à la sortie de son recueil d’aphorismes Immédiatement. Roland Barthes, traité de « bergère », dans un dialogue entre Genet et Lapassade rapporté dans le livre (l’éditeur dût faire découper la page dans tous les exemplaires) et Maurice Genevoix, qualifié par DDR « d’écrivain pour mulots », menacent de faire saisir le livre… “Je rentre de Guinée-Bissau (toujours du mauvais côté) et trouve avec retard votre lettre et votre critique qui me touche d’autant plus qu’elle voit clair en moi. Cette coupure de journal suisse* (neutre ?) vous expliquera la minuscule « affaire Immédiatement ». On oublie l’intervention de l’Élysée auprès du Danois Nielsen, agitant la menace « injures au chef de l’État »… Bref licencié par les Presses**, j ’ai dû par ailleurs démissionner de ma direction 10/18, Bourgois ne pouvant accepter le coup de la page coupée…” “N’oubliez pas que j ’attends ce petit livre de vous pour L ’Envers***…” Jointe une L.S. de Jacqueline de Roux concernant le « Hindus-Céline ». *Article joint en photocopie de l’époque. **M. Sven Nielsen était président du groupe des Presses de la Cité et ami de Maurice Genevoix. ***Collection des éditions de l’Herne.


1500 €


 






19956 ROUX (Dominique de). L’Ouverture de la Chasse.
Lausanne, L’Age d’Homme, La Merveilleuse Collection, 1968, in-8, br., couv. rempl., 111 p. Edition originale. 1/25 ex. sur Johannot à la cuve, celui-ci nominatif (seul tirage en grand papier).


200 €


 






12943 ROUX (Dominique de). L'Harmonika-Zug.
P., La Table Ronde, 1963, in-12, br., 221 p. Edition originale. Envoi a.s.


80 €


 






11618 ROUX (Dominique de). Immédiatement.
P., Christian Bourgois, 1972, in-8, br., couv. rempl., jaquette illustrée, 262 p. Edition originale. Sans les pages 187-188 contenant le passage concernant Barthes et Genet qui sont absentes (car découpé au cutter par décision de justice!) de la plupart des exemplaires.


50 €


 






18108 ROY (Pierre). 25 L.A.S. et C.A.S. à Éric de Haulleville.
37 pages de divers formats, 1927 - 1931 + 5 enveloppes cons. Pierre Roy 1880-1950 est un peintre français né à Nantes. En 1925, il participe à la 1ère exposition des peintres surréalistes avec G. de Chirico, Max Ernst et Picasso. Sa 1ère exposition a lieu à la galerie Pierre dont Aragon préface le catalogue (Celui qui s'y colle). Le poète belge Éric de Haulleville vint s'installer à Paris en 1928, s'occupant à la fois de poésie et de peinture, et il travailla à la galerie Pierre. Très intéressante correspondance, amicale, et fourmillante d'informations sur les milieux littéraires et artistiques de l'époque, et aussi sur les voyages et séjours des deux correspondants. Mentions de Odilon-Jean Périer (très lié avec Haulleville), du peintre russe Boris d'Anrep, de Florine Lyon, de Pierre Loeb (et de sa galerie), mais aussi d'Aragon, de Foujita, du cinéaste Henri d'Ursel (réalisateur de La Perle sur un scénario de Georges Hugnet), Waldemar George, Virginia Woolf, Raymond Roussel (il a assisté à la première de Poussières de Soleil), Jean de Bosschère, etc.


2500 €


 






21109 RUIZ (Raoul). L.A.S. au journaliste Paul Giannoli.
3 p. in-8. Beverly Hills (Californie), sans date. “Quelques lignes pour te mettre en confidence. Depuis que je suis là tout le monde est adorable et je suis en tractation avec un très grand metteur en scène et une même vedette...... par superstition je ne dis rien aujourd'hui. Marco Polo finira bien par se faire... en grand... N.Y. était formidable, j'essaye d'acquérir les droits [de] Who's Afraid of Virginia Wolff, la pièce de Edward Albee, c'est un triomphe et la meilleure pièce écrite depuis O'Neill. J'essaye aussi d'avoir Jane Fonda pour les Filles pour l’armée. Je vais à Palm Springs le week end prochain avec Willy Wyler (je ne t’ai rien dit!) [...] Je t’envoie un article paru aujourd’hui dans le Wall Street Journal, le journal n° 1 ici - C’est très flagrant, et il y a un rapport avec Marco Polo - Si les français ne se remuent (secouent?) pas on va souffrir. Cela peut faire un papier pour Candide...».


150 €


 






22059 RUTEBEUF. Le Mariage de Rutebeuf & autres poèmes.
Etabli par Robert Guiette. P., G.L.M., coll. Voix de la Terre, 1950, petit in-12, br., 26 p. Ex. sur vélin, imprimé pour les Amis de G.L.M. Non coupé.


20 €


 






20775 Raphaël DROUART. Catalogue de vente. Atelier Raphaël Drouart.
Catalogue de la vente publique Atelier Raphël Drouart à l’Hôtel Drouot, le 25 mai 2012, par Ader Nordmann, expert H. Bonnafous-Murat. In-4, br., 182 n° décrits. Nombreuses illustrations en couleurs.


10 €


 


11131 Rodin [NOUVEAU (Germain)]. Les Poèmes d’Humilis.
Avec quatre compositions inédites d’Auguste RODIN. P., La Poétique, 1910, in-4, br., 192 p. Edition en partie originale, publiée comme Savoir aimer contre la volonté de l’auteur. Tirage unique à 280 ex., celui-ci num. sur vergé anglais. Bel exemplaire.


400 €


 

« Précédent  1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119  Suivant »
J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes