J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes


WEIL (Simone). La Condition ouvrière.

Paris, N.R.F., Collection Espoir, 1951, in-8, broché, couverture imprimée, 275 pages. Édition originale. 1/78 ex. sur vélin pur fil (nº 52) Lafuma-Navarre (seul tirage en grand papier). L’ouvrage le plus représentatif de Simone Weil. L’avant-propos est d’Albertine Thévenon qui fut son amie et dont elle donna un portrait dans La Révolution prolétarienne : « Simone Weil que nous avons aimée quand il en était temps » (n° 357, décembre 1951). Simone Weil entretint une correspondance suivie avec elle, notamment lors de son séjour en usine comme ouvrière chez Alsthom et Renault. Un des volumes de la collection “Espoir” qui était dirigée par Albert Camus. Il publiera, outre les œuvres posthumes de Simone Weil, les recueils poétiques de son ami René Char, Feuillets d’Hypnos et Lettera amorosa, L’Asphyxie de Violette Leduc et des écrits de poètes, romanciers ou journalistes dont il se sentait proche : René Ménard, Colette Audry, Roger Grenier, Jean Bloch-Michel, Jean Daniel, Jean Sénac…


750 €





































J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes