J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes


(ELUARD). LETTRES PORTUGAISES. Lettres portugaises.

Réponse aux Lettres portugaises (cinq lettres). Traduites en françois. A Amsterdam, chez Isaac van Dyck (à la Sphère), 1671, 107 pages chiffrées. [À la suite :] Nouvelles lettres portugaises (le titre manque), pages 3 à 47 chiffrées, papier jauni. [À la suite :] Lettres d'une religieuse portugaise, traduites en françois. A Cologne (à la Sphère), chez Pierre Marteau, sans date (vers 1670), 58 pages chiffrées, papier jauni, un feuillet abimé (sans manque). Ensemble relié en 1 volume in-16 en vélin blanc, pièce de titre de parchemin avec titre à l'encre, tr. lisses (reliure de l'époque). Avant d'être considérées comme une œuvre de fiction attribuée à Guilleragues, les lettres ont été souvent attribuées, jusqu'au XXème siècle à une religieuse franciscaine du couvent de Beja au Portugal du nom de Mariana (1640-1723), censée écrire à son amant français, le marquis de Chamilly, venu au Portugal combattre aux côtés des portugais dans leur lutte pour l'indépendance face à l'Espagne de 1663 à 1668. Ce séduisant volume composé d'éditions du XVIIème siècle, relativement bien conservé, a appartenu à Paul Éluard qui l'a offert à son amante Jacqueline Trutat. Au beau milieu des notes anciennes à l'encre de plusieurs mains qui parsèment les pages de gardes et verso, on peut lire cette dédicace datée du 24 janvier 1950 : A Saso l'ivoirine qui dissipa les nuages, Paul Eluard.


1500 €





































J.-F. Fourcade | Livres anciens & modernes